Classe de 1ère G6 (2019-2020)

Nos six séquences de travail

Trois parcours littéraires - Trois œuvres classiques

Le programme officiel de l'année 

à consulter ici

La liste officielle des œuvres

à consulter ici

Capture d’écran 2019-09-01 à 15.53.38.pn

Descriptif officiel

Pour votre épreuve orale de français

Les problématiques de notre parcours

Quels sont les ressorts dramatiques de la passion amoureuse, du XVIIe siècle à nos jours ?

Comment représente-t-on, sur la scène de théâtre, le coup de foudre amoureux ?

Parcours numéro 1 — Passion et Tragédie

Objet d'étude : Le Théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle 

Du coup de foudre au coup de théâtre : comment représenter la passion amoureuse sur scène

A partir de l'analyse de trois scènes d'aveu où les sentiments se dévoilent entre les personnages, nous verrons que c'est bien le coup de théâtre que recherchent ces auteurs composant des scènes de coup de foudre. De Beaumarchais (1784) jusqu'à l'auteur contemporain Xavier Durringer (1990) en passant par Alfred de Musset (1834), l'amour au théâtre est cette flamme qui s'avoue à mots couverts, sous des ressorts dramatiques différents... L'espoir amoureux peut en devenir passion tragique. 

Alexandre_Cabanel_Phèdre.jpg

La problématique

Quelle vision de la passion amoureuse Jean Racine propose-t-il dans cette pièce classique ?

Parcours numéro 1 — Passion et Tragédie

Œuvre intégrale : Phèdre de Jean Racine

Objet d'étude : Le Théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle 

« Et l'espoir malgré moi s'est glissé dans mon cœur... » : Phèdre (1677) de Jean Racine ou comment mourir d'amour

Qu'est-ce qui pousse Phèdre, fille du grand roi Minos, à tomber amoureux de celui qu'elle ne peut pas aimer, son beau-fils Hippolyte ?

Ecrite en 1677, sous le règne de Louis XIV et à l'époque où le théâtre français se dote de règles strictes, la pièce de Jean Racine propose la vision d'un amour tragique aux spectateurs, sous les traits d'une femme brûlant d'une passion interdite et qui nous parle encore, 343 ans plus tard...

14773621042_79072a24de_b.jpg

La problématique

Parcours numéro 2 — Le Regard éloigné

Œuvre intégrale : Lettres persanes de Montesquieu

Objet d'étude : La Littérature d'idées du XVIe au XVIIIe siècle 

Lettres persanes (1721) de Montesquieu : « Ne sentirons-nous jamais que le ridicule des autres ? »

Lorsque Montesquieu rédige les Lettres persanes en 1721, l'auteur innove et créé, sans le savoir, une forme qui connaîtra une grande postérité. Le recueil de lettres (ou recueil épistolaire) issues d'un pays étranger permet en effet souvent d'observer d'un autre œil les défauts de notre propre société.

Le regard étranger, c'est celui qui nous permet de porter un jugement clair et ironique sur notre condition humaine.

Comment Montesquieu, à travers le dispositif littéraire de ses Lettres persanes, parvient-il à jeter un regard satirique sur la société française de son époque ?

8363169155_3293573901_b.jpg

La problématique

Comment, de la Renaissance aux Lumières, les écrivains ont-ils rendu compte de la misère Humaine ?

Parcours numéro 2 — Le Regard éloigné

Objet d'étude : La Littérature d'idées du XVIe au XVIIIe siècle 

« Les gueux ont leurs magnificences... » : Comment les écrivains témoignent-ils de la misère ? 

Du XVIe siècle au XVIIIe siècle, et jusqu'à nos jours encore, les écrivains ont pris comme sujet d'écriture la précarité qui les entoure. Observant les situations de pauvreté d'un regard éloigné, les auteurs ont ainsi cherché, comme l'écrira au XXe siècle Annie Ernaux, à « se déprendre de soi » sous différents angles (visées philosophique, comique ou parfois clairement dépréciative). La littérature vise ainsi à être le témoin de cette misère humaine

A travers les textes de Montaigne, de La Bruyère, de Louis-Sébastien Mercier, nous verrons comment les manières d'envisager ce monde de la misère, si souvent rendu invisible, ont évolué à travers les époques.

La_muse_inspirant_le_poète.jpg

La problématique

Comment Guillaume Apollinaire s'approprie-t-il, dans son recueil, le motif de la "nuit" pour en faire le fil conducteur d'un itinéraire poétique moderne ?

Parcours numéro 3 — Modernité Poétique ?

Œuvre intégrale : Alcools de Guillaume Apollinaire

Objet d'étude : La poésie du XIXe au XXIe siècle 

« Les étoiles mouraient le jour naissait à peine » : Alcools (1913) de Guillaume Apollinaire, un recueil poétique nocturne 

En 1913, Guillaume Apollinaire, alors âgé de 33 ans, publie à Paris le recueil Alcools qui concentre, dans une poésie novatrice, les thèmes qui ont forgé la vie de cet écrivain itinérant.

Condensant les motifs de l'errance, de l'amour, de la modernité, Alcools ouvre, en ce début de XXe siècle, une nouvelle ère pour la poésie. Les vers éclatent, les rythmes alternent et les figures mythiques (Christ, Orphée, elfes ou fées...) se mêlent aux artefacts de la nouveauté !

Mais un motif va nourrir profondément cette oeuvre d'ivresse et de jeunesse : celui de la nuit, du poème liminaire ("Zone") au dernier texte ("Vendémiaire")...

Caspar_David_Friedrich_-_Man_and_Woman_C

La problématique

Comment le motif du "clair de lune", du XIXe siècle à nos jours, permet-il l'expression poétique d'un paysage intérieur  ?

Parcours numéro 3 — Modernité poétique ?

Objet d'étude : La poésie du XIXe au XXIe siècle 

« Et leur chanson se mêle au clair de lune... » : Le clair de lune comme état d'âme, du XIXe à nos jours 

En 1913, dans Alcools, Guillaume Apollinaire consacrait une part considérable de son recueil à la thématique de la nuit, comme nous l'avions vu dans notre séquence 5 .

D'une manière générale, c'est toute la poésie moderne qui semble davantage devenir nocturne au XIXe siècle, tant elle va s'attacher à joindre au thème de la "nuit" les multiples ressources de la topique amoureuse, au gré des variations des paysages et des états d'âme. En ce sens, comme chez Apollinaire, "chaque rayon de lune" devient un "rayon de miel", où puise le poète. À travers ce groupement de textes autour de l'image centrale de la lune, de Victor Hugo à Blaise Cendrars, nous verrons les évolutions poétiques de ce topos, du paysage romantique lunaire à l'éclatement moderne auquel préside l'astre de la nuit.